Recyclage en Haute-Yamaska : nous faisons tous partie de la solution

Recyclage en Haute-Yamaska : nous faisons tous partie de la solution

Granby, le 26 novembre 2018 Au cours des prochains jours, les citoyens de la Haute-Yamaska ainsi que les industries, commerces et institutions (ICI) recevront par la poste un aide-mémoire visant à les aider à bien distinguer les matières recyclables des indésirables. Cette campagne de la MRC de La Haute-Yamaska a pour but de s’assurer que seules les matières recyclables acceptées se retrouvent dans les bacs et conteneurs prenant le chemin du centre de tri.

En Haute-Yamaska, près de 10 000 tonnes de matières recyclables sont détournées de l’enfouissement chaque année, signe d’un taux de participation élevé. Maintenant que la récupération est bien intégrée dans les habitudes des citoyens, il s’agit de mieux trier les matières à la source, afin de diminuer au maximum les rejets et les résidus nuisibles.

« En tant que citoyens, nous sommes au premier rang de la chaîne de tri. Nous constatons que le taux de participation à la collecte des matières recyclables est excellent, mais que certaines connaissances doivent être rafraîchies. La présente campagne vise également à faire le point sur certaines matières qui sont particulièrement difficiles à identifier comme étant recyclables ou non », précise Mme Karine Denis, directrice du service des matières résiduelles à la MRC.

Des mythes à déconstruire

On croit souvent à tort qu’en cas de doute il est préférable de placer une matière dans le bac bleu. Les indésirables qui se retrouvent au centre de tri doivent être réacheminés au lieu d’enfouissement, générant ainsi du transport et des coûts supplémentaires. Certaines d’entre elles peuvent même engendrer des bris au niveau des équipements de tri. Il est donc essentiel de ne déposer que des matières acceptées dans le bac de recyclage. Les indésirables doivent quant à eux prendre la voie de traitement adéquate.

Par ailleurs, la plupart des indésirables se retrouvant parmi les matières recyclables pourraient trouver une seconde vie aux écocentres à Granby et à Waterloo. Le polystyrène (styromousse, barquettes alimentaires, etc.), les bonbonnes de propane de camping et de barbecue ainsi que les piles et batteries ne sont que quelques exemples de matières causant des irritants à la collecte des matières recyclables et pouvant être laissées aux écocentres. Il en va de même pour les seringues qui doivent absolument être rapportées à la pharmacie et les couches qui ne sont destinées qu’aux ordures.

Rappelons que les matières recyclables collectées par la MRC de La Haute-Yamaska sont acheminées au centre de tri de Sani-Éco inc. à Granby. Des équipes de trieurs et des équipements spécialisés s’occupent de les séparer par catégories, avant de les compresser en ballots et de les vendre à différents recycleurs. Ces derniers s’occupent de transformer la matière pour qu’elle serve à la fabrication d’un  nouveau produit.

Pour en savoir plus sur les matières acceptées et les indésirables, téléchargez l’application mobile Ça va où? de RECYC-QUÉBEC ou visitez le site Web de la MRC au www.haute-yamaska.ca.

Qu'avez-vous pensé de cette page?

Nous sommes désolés!

Quel était le problème?