Qu'avez-vous pensé de cette page?

Aucun vote pour le moment.

Nous sommes désolés!

Quel était le problème?

Introduction au PDZA

Avec plus de 78 % du territoire de la Haute-Yamaska zoné agricole, l’établissement d’un plan stratégique de mise en valeur de l’agriculture s’avère un exercice incontournable pour la MRC.

Le projet de Plan de développement de la zone agricole (PDZA) vise à réunir les conditions nécessaires pour favoriser l’accroissement de la production agricole, mais également à la diversification des produits, des modèles d’entreprises et des modes de mise en marché.

C’est aussi l’occasion de mettre en relief l’importance des activités complémentaires à l’agriculture, telles que l’agrotourisme et la transformation à la ferme. Le PDZA doit par ailleurs permettre de mesurer la contribution de l’agriculture à la qualité de vie des communautés.

À travers cette démarche, la MRC de La Haute-Yamaska souhaite se doter d’une vision claire pour l’avenir, représentative de sa réalité régionale ainsi que des spécificités propres à son secteur agricole.

Pour ce faire, la MRC souhaite mobiliser le maximum de gens intéressés par le devenir de la zone agricole. L’élaboration du PDZA est un processus qui demande d’arborer une vision 360. Une firme d’experts accompagne la MRC et un comité technique formé de partenaires du milieu agricole et socio-économique a été mis en place. De plus, l’apport citoyen est capital dans l’élaboration d’un PDZA représentatif de la réalité et des aspirations des Yamaskoises et Yamaskois. Cela se traduit par des consultations citoyennes ouvertes à tous pour la durée du processus.

Les étapes de réalisation

L’élaboration du projet de PDZA de la Haute-Yamaska se déroule en quatre grandes étapes :

1. Le portrait de la zone agricole du territoire de la MRC

Lors de cette étape, la MRC a compilé la documentation et les statistiques existantes afin de mettre en forme une description de la réalité actuelle de la zone agricole.

Une consultation publique a eu lieu le 30 mai 2018 afin d’approfondir le contenu du portrait et s’assurer qu’il reflète bien la réalité du milieu.

Consultez la section Portrait et diagnostic pour plus de détails.

2. Le diagnostic

Lors de cette deuxième étape, la MRC a été en mesure d’établir certains constats et de dégager les principaux enjeux auxquels font face les acteurs du développement en zone agricole.

Une consultation publique a eu lieu le 30 mai 2018.

Consultez la section Portrait et diagnostic pour plus de détails.

3. La vision concertée, ayant pour but de définir un énoncé de vision et les orientations stratégiques à adopter.

Au terme de cet exercice, la MRC a été en mesure de statuer sur un énoncé de vision représentatif des enjeux propres à la Haute-Yamaska, en concertation avec les acteurs clés du milieu agricole.

Une consultation publique a eu lieu le 20 novembre 2018.

Consultez la section Énoncé de vision pour plus de détails.

4. Le plan d’action, établissant les moyens d’action du PDZA.

Une consultation publique ayant permis de recueillir des suggestions d'action concrètes à entreprendre et des idées de mécanismes de suivi pour assurer la mise en œuvre du plan a eu lieu le 26 mars 2019.

Le plan d’action final de la démarche sera présenté au public dans le cadre d’une quatrième et dernière rencontre publique afin de permettre à la communauté de s’approprier son contenu et de lancer la mise en action.

Portrait et diagnostic

Une soixantaine de personnes ont pris part à la première consultation publique qui s’est tenue le 30 mai 2018, à Roxton Pond.

Agriculteurs, représentants d’organismes locaux ainsi que citoyens des différentes municipalités de la Haute-Yamaska se sont rassemblés afin d’échanger sur la réalité, les enjeux et les préoccupations relatives au développement du secteur agricole. Ces discussions ont permis à la MRC d’établir le portrait de la situation actuelle de l’agriculture en Haute-Yamaska et de dresser un diagnostic territorial.

Parmi les éléments relevés, il est constaté que :

  • Les exploitations agricoles de taille moyenne perdent du terrain au profit de plus grandes exploitations;
  • Plusieurs petites entreprises démarrent ou se maintiennent à flot avec des productions plus marginales, dont la viabilité peut rapidement être compromise par les aléas du marché et de dame Nature, et où l’apport d’un revenu familial externe assure un minimum de niveau de vie aux propriétaires;
  • La valeur des terres et des équipements augmente plus rapidement que les revenus de production;
  • Les petites exploitations où l’on pratique des activités connexes à l’agriculture comme l’agrotourisme et la transformation des produits à la ferme se multiplient. C’est notamment le cas pour les productions émergentes de petits fruits et certaines productions animales spécialisées;
  • Les fermes dont le revenu provient majoritairement de la production animale sont en régression a contrario de celles à revenu provenant de la production végétale qui tend lentement, mais sûrement à progresser de façon stable;
  • Les écarts climatiques ont et continueront progressivement d’influencer les productions agricoles et à interférer sur la qualité des rendements annuels;
  • Parmi les entreprises qui prévoient la vente ou le transfert des actifs dans un avenir rapproché, 38 % n’ont pas identifié de relève;
  • L’âge moyen des exploitants d’entreprises agricoles en Haute-Yamaska est de 53,4 ans, tandis que seulement 9 % ont moins de 35 ans.
Énoncé de vision

Une quarantaine de personnes ont pris part à la deuxième consultation publique qui s’est tenue le 20 novembre 2018, à Roxton Pond.

Les participants ont pu évaluer la justesse des orientations et objectifs sont ressortis du diagnostic et par la suite décliner l’énoncé de vision convenu pour l’avenir du territoire agricole en Haute-Yamaska. Issu des premières étapes et du travail du Comité technique, l’énoncé de vision concertée pour le territoire agricole en Haute-Yamaska est le suivant :

 

Dates des prochaines rencontres publiques

Présentation publique du PDZA 

Date à venir.

L’objectif de la rencontre est de présenter le plan d’action final de la démarche, qui résulte du travail effectué par les nombreux partenaires et participants. La présentation a pour objet de détailler le contenu des actions afin que la communauté yamaskoise puisse en prendre connaissance et se l’approprier.

→ Abonnez-vous à notre liste d’envoi pour recevoir l’information sur cette rencontre dès qu’elle sera disponible.

Personnes-ressources

Développement rural et agroalimentaire

Samuel Gosselin

Conseiller au développement de la ruralité et de l’agroalimentaire

450 378-9976, poste 2504

sgosselin@haute-yamaska.ca

Demandes médiatiques

 Gabrielle Lauzier-Hudon

Coordonnatrice aux communications par intérim

450 378-9976, poste 2239

glauzierhudon@haute-yamaska.ca