Projet collectif du bassin versant du lac Boivin – Les milieux municipal et agricole de la Haute-Yamaska prêts à passer à l’action

Projet collectif du bassin versant du lac Boivin – Les milieux municipal et agricole de la Haute-Yamaska prêts à passer à l’action

Lancé en décembre 2017, le Projet collectif du bassin versant du lac Boivin est maintenant prêt à passer à l’action. Forts d’un portrait clair des secteurs susceptibles d’érosion et d’exportation de phosphore vers le réseau hydrique, les agriculteurs et les partenaires font front commun pour améliorer la qualité de l’eau en milieu agricole.

Coordonné par l’OBV Yamaska, le Projet a fait appel à l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) pour obtenir des modélisations du territoire à l’aide de l’outil GéODEP. Le rapport réalisé en 2018 par l’IRDA dans le cadre du Projet collectif est venu bonifier celui produit en 2017 et présenté récemment par la Ville de Granby. Les informations géospatiales recueillies et présentées dans ce rapport bonifié démontrent que :

  • Le lac Boivin reçoit annuellement une charge en phosphore estimée à 8,5 tonnes, ainsi qu’un apport en sédiments évalué à 1 340 tonnes;
  • Les charges de phosphore et de sédiments pourraient être diminuées de 32 % et de 50 % respectivement en ayant des pratiques agricoles

À la lumière de ces résultats, les partenaires du Projet entendent amorcer la mise en œuvre du plan d’action en visant un objectif de réduction d’ici 10 ans de 25 % des charges en phosphore et en sédiments d’origine agricole dans le lac Boivin. L’OBV Yamaska se servira des observations terrain et de l’outil GéODEP pour accompagner et sensibiliser les producteurs aux gains engendrés par la mise en place d’aménagements et de pratiques agricoles durables pour réduire la pollution diffuse. Cela permettra de ralentir le processus d’eutrophisation du lac Boivin, soit son vieillissement prématuré. D’autres actions de sensibilisation et projets pilotes agroenvironnementaux seront bientôt amorcés.

À propos du Projet collectif du bassin versant du lac Boivin

Le Projet collectif du bassin versant du lac Boivin vise à améliorer la qualité de l’eau du bassin versant du lac Boivin et de la rivière Yamaska Nord. Ce réseau hydrique constitue la principale source d’eau potable de la Ville de Granby.

Coordonnée par l’OBV Yamaska, la démarche est supportée par plusieurs partenaires, notamment le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, la MRC de La Haute- Yamaska, la Ville de Granby, l’UPA de La Haute-Yamaska, le Club conseil Gestrie-Sol, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et la participation de l’IRDA à titre de partenaire scientifique. Rappelons que ce projet  ne serait pas possible sans la participation et la grande ouverture des producteurs agricoles du bassin versant du lac Boivin.

À propos de l’OBV Yamaska

L’OBV Yamaska est une table de concertation mandatée par le gouvernement afin d’élaborer un Plan directeur de l’eau (PDE) à l’échelle du bassin versant de la rivière Yamaska, le promouvoir et suivre sa mise en œuvre en collaboration avec l’ensemble des acteurs de l’eau du bassin. Les objectifs de l’OBV et du PDE s’inscrivent dans le cadre d’une gestion durable de l’eau.

Ce projet a notamment été financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, dans le cadre du programme Prime-Vert.

Pour plus d’information, consultez la fiche du projet.

Laisser un commentaire